Les charges locatives – Quelques repères

Les charges locatives représentent la totalités des coûts engagés pour l’entretien ou l’utilisation de l’immeuble.
Nous y trouvons pour les principaux postes :

l’entretien des parties communes

les réparations (sauf éventuellement celles relevant de l’article 606 du code civil)

l’électricité et l’eau utilisés dans les parties communes

l’entretien du jardin s’il existe

le nettoyage des vitres

l’entretien des ascenseurs

l’assurance du bailleur

le chauffage

la climatisation

les honoraires du gestionnaire de l’immeuble

le coût de l’Hôtesse d’Accueil, du concierge

Bien entendu cette liste n’est pas exhaustive et dépend de l’immeuble loué.

Dans le cadre d’un bail signé avec un investisseur, les charges locatives sont entièrement supportées par le locataire sans possibilité de les négocier.

La fourchette habituelle du montant des charges pour un immeuble standard (avec ascenseurs, parkings, climatisation, pas de concierge ni d’Hôtesse d’Accueil) va de 30 €/m²/an à 38 €/m²/an.

Elles peuvent atteindre 55 €/m²/an sur des immeubles proposant beaucoup de services, et, inversement, descendre à 18 €/m²/an pour des immeubles sans prestations.

Dans la majorité des cas, les charges sont réglées en même temps que le loyer, par provision, au prorata des surfaces utilisées, avec une régularisation effectuée l’année d’après. Elles correspondent aux dépenses réellement effectuées.

Elles sont très rarement forfaitaires.

Bon à savoir : Lorsqu’une surface est vide dans un immeuble, c’est son propriétaire qui paye les charges, et non pas les autres locataires.