Le leasing immobilier, un mode de financement performant mais méconnu

Le leasing immobilier est un contrat par lequel une société financière s’engage à acheter un immeuble à usage professionnel (des bureaux, une usine, les bâtiments administratifs, etc.) et en procurer la jouissance (par exemple par un bail de longue durée) à son cocontractant. Il prévoira comme options, en fin de période contractuelle, soit une option d’achat, soit une option de relocation, soit la restitution des biens.

Pendant toute la durée du leasing, c’est la société de leasing qui reste propriétaire du bâtiment, l’entreprise qui l’utilise n’étant que la « locataire » des biens qu’elle a fait acheter ou ériger.

Le « loyer » lui-même est composé d’une fraction du capital investi par la société de leasing, de l’intérêt courant sur ce capital et, bien entendu, de la marge bénéficiaire de la société de leasing.

Pourquoi choisir le leasing immobilier?

  1. Pourcentage de financement plus élevé
    Le montant d’investissement ne doit pas nécessairement se limiter aux coûts de construction ou d’acquisition mais peut aussi comprendre les honoraires de l’architecte, les frais de raccordement, etc … 
     
  2. Moins de garanties
    Vous devrez en général octroyer moins de garanties, ce qui vous coûtera moins de frais d’hypothèque. 
     
  3. Plus de flexibilité
    Le leasing immobilier peut être aussi bien être inscrit au bilan que hors-bilan. Dans ce dernier cas vous comptabiliserez les loyers en charges et vos ratios bilantiaires ne seront pas alourdis.

Dans la mesure où ces conventions sont assorties d’une option d’achat en faveur de la société qui occupe le bien à l’issue du leasing, on peut imaginer que le terrain ou l’immeuble ait bénéficié d’une plus-value importante, voire supérieure au prix à lever pour l’option d’achat, auquel cas, la société utilisatrice aurait fait une bonne affaire.

Quant à la société de leasing immobilier, elle fait là un placement avantageux (au même titre qu’une banque qui accorde un crédit hypothécaire…), tout en ne courant pratiquement aucun risque puisqu’elle reste la propriétaire du bien pendant toute la durée du leasing. A l’inverse, la pratique du leasing recèle quelques risques, notamment le fait que, contrairement par exemple au bail classique, la société utilisatrice sera contrainte de payer la redevance jusqu’à l’issue du leasing même en cas de disparition de l’immeuble.

Le contrat de leasing sera passé par acte authentique devant notaire. Il sera conclu entre le donneur de leasing et le preneur de leasing. Il décrira l’opération, les parties y fixeront les conditions et procédures, les droits et obligations réciproques ainsi que les garanties. La durée du leasing y sera prévue de même que les modalités de calcul et de paiement des loyers, ainsi que leur périodicité.

 

Pour plus d’informations :

https://www.notaire.be/acheter-louer-emprunter/vente–achat-:-généralités/leasing-immobilier

https://www.inglease.be/fr/nos-produits/leasing-immobilier

https://www.belfius-lease.be/FR/produits-services/leasing-immobilier/index.aspx

http://www.idefisc.be/themes/leasing-immobilier.html

http://www.blv-abl.be/fr/propos-du-leasing/objet-du-leasing/leasing-immobilier

Sources : notaire.be – ING – Association Belge de Leasing